canada-olympics

Le 22 mai dernier à Québec, lors du diner-conférence donné en l’honneur de Jacques Rogge, président du Comité international olympique, les dirigeants de l’équipe canadienne ont clairement indiqué leur objectif en vue des Jeux de Londres : terminer parmi les douze premiers pays au tableau des médailles pour les Jeux olympiques de 2012.

Pour réaliser cet ambitieux objectif, le Canada enverra une délégation de 277 athlètes qui participeront à 26 disciplines olympiques. Parmi eux, une soixantaine proviennent ou résident au Québec. Rappelons que lors des Jeux d’été, les athlètes québécois ont mis la main sur quatre médailles à Pékin en 2008 et à Athènes en 2004. Auparavant, ils en avaient remporté huit à Sydney, en 2000, et cinq à Atlanta en 1996.

Sans entrer dans le jeu des pronostics et des prévisions, on peut tout de même cibler certains athlètes pour qui la récolte d’une médaille est possible. Voyons voir…

Athlétisme

Bien que certains athlètes tels Alexandre Wilson, Phil Edwards et Bruny Surin, se soient illustrés au fil des ans, les adeptes de l’athlétisme québécois ont de la difficulté à percer sur la scène mondiale. Parmi les 45 Canadiens membres de l’équipe nationale d’athlétisme, Mélanie Blouin, au saut à la perche, Alex Genest, aux 3000 m steeple, et Julie Labonté, au lancer du poids, seront les seuls Québécois aux Jeux olympiques de Londres.

Aviron

En aviron, tous les yeux seront tournés vers Andréanne Morin et l’équipe de huit qui s’est classée deuxième lors des derniers championnats du monde et quatrième aux Jeux de Pékin en 2008. Les autres Québécois en aviron sont Derek O’Farrell en quatre de pointe et Doug Vandor en deux de couple poids léger. En plus d’Andréanne Morin, il faudra surveiller Doug Vandor.

Basketball

Lizanne Murphy, une athlète de 1.85 m sera la seule Québécoise au sein de l’équipe nationale de basketball.

Boxe

À la boxe, plusieurs se souviendront de Donato Paduano qui a participé aux Jeux olympiques de Mexico en 1968. Cette année, à Londres, c’est le poids lourd Simon Kean qui sera sur la sellette. L’athlète de Trois-Rivières qui a remporté la médaille de bronze au tournoi de qualification olympique de la confédération américaine vise la médaille d’or, rien de moins!

Canoë-Kayak

Au Canada, les exploits d’Alwyn Morris et d’Hugh Fisher aux Jeux olympiques de Los Angeles en 1984 ont fait époque. Cette année, au centre d’aviron Eton Dorney, Émilie Fournel qui en sera à ses deuxièmes Jeux olympiques, participera, en K1, aux épreuves du 200 m et 500 m. Du côté des hommes, son frère Hugues fera équipe avec le Néo-Écossais Ryan Cochrane en K2 dans la course du 200 m.

Cyclisme – Route

En course en ligne, deux athlètes québécoises seront de la partie. D’abord, Joëlle Numainville qui s’est classée troisième au Tour de Flandres en avril dernier. Ensuite, l’infatigable Clara Hugues qui détient six médailles olympiques à son palmarès. Celle qui en sera à ses sixièmes Jeux olympiques (été comme hiver) prendra part au contre-la-montre également. En 2011, elle s’est classée cinquième lors des championnats du monde de cette discipline. Elle sera à surveiller !

Escrime

C’est à ExCel, le plus grand site de compétition des Jeux de Londres qu’auront lieu les épreuves d’escrime. Dans la foulée des Robert Desjarlais et Carl Schewde, Phillipe Beaudry et Sandra Sassine, qui en seront à leurs deuxièmes Jeux olympiques, au sabre, de même qu’Étienne Lalonde Turbide, au fleuret, tenteront à leur tour de monter sur la plus haute marche du podium.

Football/Soccer

Dans cette discipline qui a un rayonnement planétaire, la Québécoise Rhian Wilkinson fera partie de l’équipe nationale du Canada. Cette athlète de Pointe-Claire a remporté le bronze aux Jeux panaméricains de 2007.

Gymnastique rythmique

Alexandra Landry, une gymnaste qui est originaire de l’Ontario, mais qui habite Montréal sera membre de l’équipe canadienne. Aux Jeux panaméricains de 2011, cette équipe s’est distinguée avec trois médailles.

Haltérophilie

Dans cette discipline très technique, trois Québécoises représenteront le Canada aux Jeux de Londres. D’abord, Marie-Ève Beauchemin-Nadeau et Annie Moniqui en seront à leurs premiers Jeux olympiques. Ensuite, il faudra compter sur la présence de Christine Girard qui a terminé en quatrième place à Pékin et qui a remporté l’or aux Jeux du Commonwealth en 2010.

Judo

En judo, c’est le double médaillé Nicolas Gill qui est l’entraîneur de l’équipe nationale. Sur les huit membres de son équipe, sept sont Québécois : Amy Cotton, Alexandre Émond, Sasha Mehmedovic, Joliane Melaçon, Segio Pessoa, Nicholas Tritton et Antoine-Valois-Fortier. Classés entre le douzième et le vingtième rang mondial, les judokas devront travailler fort pour obtenir un podium olympique.

Lutte

En lutte libre, Martine Dugrenier est bien positionnée pour monter sur le podium. Après avoir raté le bronze aux Jeux olympiques de Pékin en 2008, elle remporte trois championnats du monde par la suite. Elle sera accompagnée à Londres par David Tremblay, un lutteur qui a mérité le titre de champion universitaire canadien à quatre reprises.

Nage synchronisée

Dans cette discipline, plusieurs se souviennent des exploits de Sylvie Fréchette et de l’erreur d’un juge qui la prive d’une médaille d’or lors des Jeux olympiques de Barcelone en 1992. Heureusement, l’erreur fut réparée un an plus tard. Cette année, dans la piscine du Centre aquatique, l’équipe canadienne mettra tout en œuvre pour faire oublier la décevante quatrième place des Jeux de Pékin. Mais avant que l’équipe canadienne ne se lance à l’eau, les Québécoises Élise Marcotte et Marie-Pier Boudreau-Gagnon participeront aux épreuves en duo qui auront lieu du 5 au 7 août. Fort d’une quatrième place aux Championnats mondiaux aquatiques de la FINA en 2011, le duo espère montrer la voie au reste de l’équipe. La formation canadienne réunit les Québécoises Marie-Pier Boudreau-Gagnon, Stéphanie Durocher, Jo-Annie Fortin, Chloé Isaac, Stéphanie Leclair, Tracy Little, Élise Marcotte, Karine Thomas et Valérie Welsh.

Natation

Charles Francis est le seul Québécois à faire partie de l’équipe canadienne de natation. Il sera à l’œuvre au 100 m dos, au relais 4 X 100 m libre et au relais 400 m quatre nages. Du côté des femmes, plusieurs nageuses québécoises seront à l’œuvre. D’abord, Samatha Cheverton prendra part au 200 m libre, au relais 4 X 100 m libre et au 4 X 200 m libre. Dans cette épreuve elle sera l’équipière de Barbara Jardin qui participera au 200 m libre également. Stéphanie Horner qui a gagné quatre médailles aux Jeux panaméricains de 2007, est inscrite au 400 m quatre nages individuel. Katerine Savard sera au 100 m et 200 m papillon. Toujours en papillon Audrey Lacroix participera au 200 m. Enfin, Victoria Poon, cet athlète originaire de Chine, sera prête pour le 50 m libre, le relais 4 X 100 m libre et le relais 400 m quatre nages.

Plongeon

C’est en plongeon que les Canadiens constituent une force aux Jeux olympiques d’été. Tout cela a débuté avec Sylvie Bernier lors des Jeux olympiques de Los Angeles en 1984. Mais aujourd’hui, l’équipe canadienne de plongeon est formée de quelques athlètes expérimentés, dont Émilie Heymans et Alexandre Despatie. Émilie en sera à ses quatrièmes Jeux olympiques et tentera de devenir la première athlète canadienne à monter sur le podium lors de quatre Jeux consécutifs. Elle participera aux épreuves du tremplin de 3 m individuel et en synchro avec Jennifer Abel a obtenu le bronze au 3 m individuel lors des Championnats du monde de 2011. Également chez les femmes, Meaghan Benfeito et Roseline Filion participeront aux épreuves du 10 m individuel et en synchro. Lors de la Coupe du monde de Londres, l’épreuve test en vue des Jeux olympiques, elles se méritaient la médaille d’argent. Du côté des hommes François Imbeau-Dulac sera au 3 m. Il aura comme rival Alexandre Despatie qui sera également au 3 m synchronisé avec Reuben Ross. Espérons qu’Alexandre sera au sommet de sa forme malgré la blessure au front qu’il a subi lors du grand Prix d’Espagne il y a quelques semaines.

Sport équestre

En saut d’obstacle, on se souvient de la remarquable performance de Michel Vaillancourt lors des Jeux de Montréal et de la médaille d’or d’Éric Lamaze et Hickstead lors des Jeux olympiques de Pékin. Malgré la perte d’Hickstead en fin d’année 2011, Lamaze sera de retour dans le saut d’obstacles en individuel et en équipe avec Derly Chin de Muze, sa nouvelle monture. Par ailleurs, dans l’histoire de cette discipline, Peter Barry demeure un des rares Québécois à participer au concours complet en individuel et en équipe.

Taekwondo

Si le plongeon constitue une source d’espoir pour récolter des médailles olympiques, il ne faut pas oublier l’équipe canadienne de taekwondo formée de trois athlètes québécois. D’abord, chez les femmes dans la catégorie des – 67 kg, Karine Sergerie qui a remporté la médaille d’argent à Pékin, tentera de mettre la main sur l’or cette fois-ci. Chez les hommes, François Coulombe-Fortier (+ de 80 kg) et Sébastien Michaud (- 80 kg) ont tous les deux des chances de monter sur le podium.

Tennis

En tennis, les Québécoises Stéphanie Dubois et Aleksandra Wozniak participeront au tournoi olympique en double. Wozniak qui a déjà atteint le 21e rang mondial sera également à l’œuvre en simple.

Tennis de table

Pierre-Luc Hinse, de Mont-Saint-Hilaire, est le premier Québécois à participer aux Jeux olympiques en simple dans cette discipline. Il prendra part également au tournoi en équipe.

Tir à l’arc

En tir à l’arc, Marie-Pier Beaudet en sera à ses troisièmes Jeux olympiques. Championne canadienne, elle a inscrit un nouveau record canadien lors des essais olympiques.

Triathlon

Katie Tremblay qui a terminé en 31e position à Pékin fera de son mieux pour obtenir un meilleur classement que lors de sa première participation olympique.

Voile

Issu d’une famille qui s’est démarquée dans cette discipline au Canada, le Montréalais Tyler Bjorn fera équipe avec Richard Clarke en Star. En laser, le Québécois David Wright sera le seul participant canadien.

Volleyball de plage

Dans cette discipline qui est plus difficile qu’il n’y paraît, les Québécoises Annie Martin et Marie-Andrée Lessard participeront au tournoi féminin. Rappelons qu’Annie Martin et Guylaine Dumont avaient terminé en cinquième position lors des Jeux de Pékin.

Leave a Reply

About Paul Foisy

For the last 15 years, Paul Foisy has had a passion for the history of sports. He was responsible for the website of the Panthéon des sports du Québec and is currently editor in chief and writer for the Sports et Société, a site dedicated to the history of sports in Québec. Paul Foisy s’intéresse à l’histoire du sport depuis une quinzaine d’années. Il a été chargé de projets web pour le Panthéon des sports du Québec et est aujourd’hui éditeur et rédacteur en chef de Sport et Société, un site dédié à l'histoire du sport au Québec.

Category

Français, In the News

Tags

,