Courons le Poisson d’avril
Sans certitude aucune, on croit que la journée du Poisson d’avril remonte en 1534 alors que le roi de France, Charles IX, changea le calendrier, pour que l’année débute alors le 1er janvier au lieu du traditionnel 1er avril.

Cette décision amena nombre de différends et d’opposition, il va sans dire. Puisque les plus farouches récalcitrants continuèrent de ‘’célébrer leur nouvel an’’ le 1er avril, les autres plus modernistes, décidèrent de les taquiner en leur offrant de fausses étrennes. Tours et attrapes firent leur apparition à ce jour, un peu pour dérider le camp des opposants. Se retrouvaient, parmi ces derniers, plusieurs curés de villages qui n’approuvaient pas un calendrier ainsi malmené. On avait donc pris l’habitude de garder un dernier poisson pêché – puisque autour de cette date, se fermait la saison de la pêche pour la période de frai – et de le laisser pourrir pour ensuite aller le déposer en catimini sur le paillasson du presbytère.

D’autres croient que les jours entourant le 1er avril marquaient souvent la fin du carême d’ou l’habitude, le 1er , de donner des sucreries à ceux que l’on aimait alors que les autres se voyaient offrir un ..poisson. Les enfants se mirent au jeu et confectionnèrent à la blague de faux poissons qu’ils donnaient à la parenté et aux amis.

Au Québec, la tradition s’est bien implantée et dès 1749 on peut y voir des histoires de ‘’Courir le poisson d’avril’’. Les enfants en effet, couraient dans tous les sens pour épingler dans le dos des autres, parents et professeurs, un poisson en papier.

Quand à ceux qui se laissent facilement dupés, on les identifie à ces jeunes poissons facilement attrapés dans les petits ruisseaux.

Certains aiment à penser que le 1er avril est une journée d’importance, que la fête avait lieu, question de briser la monotonie d’un long hiver et la déprime qui vient avec. Une journée de farces et attrapes avec fous rires garantis.

Dans ce cadre d’idées, plusieurs canulars ont été lancés sur les ondes de la télé et autres médias locaux : la France nous aurait vendu les îles Saint-Pierre-et-Miquelon en échange de la province de Terre-Neuve, le pont de la Confédération s’est effondré, l’Ontario passe aux États-Unis, le Saint-Laurent sera bientôt à sec… et oui, mais ça c’est vrai, Elvis se promène incognito dans le Vieux-Québec.

Quant à moi, j’aime croire cette légende qui dit qu’une fille née le 1er avril deviendra une femme tranquille et posée. Sa tranquillité et son mutisme, à l’exemple du poisson, seront reconnus et appréciés de tous, car au contraire de toutes les autres femmes, elle seule saura garder un secret…

version anglaise

Leave a Reply

About Myriam Fontaine

Myriam Fontaine has studied literature and history at the University of Montreal and McGill University. She likes the challenge and satisfaction of making the French language enjoyable. Myriam is an experienced French teacher to both Anglophones and Francophones and is proficient at translating and editing texts and publications. She is also an author of children's stories. Myriam Fontaine a poursuivi des études universitaires (Université de Montréal et Université McGill) en littérature et en histoire. Sa mission a toujours été de minimiser les difficultés de la langue française, et surtout de la faire aimer. Elle traîne dans ses bagages une solide expérience, de l'enseignement du français, langue première et langue seconde, de la traduction à la révision et à l'édition. Elle est aussi auteure, entre autres, de livres pour enfants.

Category

Au Fil Des Mots, Français

Tags

,